F e r b l a n t e r i e

La  ferblanterie désigne l'activité qui consiste à intégrer les métaux dans la réalisation d'une couverture en utilisant, le zinc, le cuivre, plus rarement le plomb et plus généralement "les métaux blancs", en utilisant les techniques de mise en œuvre qui leur sont spécifiques.

Ces techniques peuvent être utilisées dans le cadre de la réalisation de dispositifs d'évacuation des eaux pluviales : descentes, chéneaux, faîtage, bandes de solin, bandes de rive, mais aussi pour la couverture en remplacement, par exemple de la tuile ou de l'ardoise lorsque la pente est faible, de 5 à 20%, la réalisation d'un, d'un balcon... mais aussi, la protection d'éléments de charpente, l'ornementation : la création d'un coq de clocher lors de la réfection de la couverture d'une église.

Le traditionnel coq agrémenté de deux angelots décore ce clocher qui a nécessité sa dépose au sol pour sa rénovation. Les métaux les plus utilisés actuellement en Suisse sont le zinc, le cuivre et le plomb.

Le zinc est un élément naturel, il est indispensable à la vie de nombreuses espèces, il sert à protéger l'acier: la galvanisation, c'est son application la plus importante. Il est très utilisé dans notre métier de charpentier couvreur, facile à mettre en œuvre, qui vieilli bien, c'est une matière saine, non polluante au contraire du plomb et dans une moindre mesure du cuivre.

Il existe différente variétés de zinc : le zinc naturel, le zinc pré patiné, le zinc quartz, le zinc pigmenté... qui permettent un choix plus important de couleurs et de tons. Le zinc est utilisé pour réaliser des toitures, des bardages, des gouttières, des chéneaux, des appuis de fenêtres, des habillages divers...

Le cuivre partage certains avantages avec le zinc, longévité, facilité de pose, il est esthétique et sans entretien, son faible coefficient de dilatation permet son utilisation sur de grandes longueurs. D'usage très répandu, Suisse ou l'Autriche.

Le plomb, s'il est proscrit pour l'alimentation en eau potable fait l'objet dans ce cadre de procédure de décontamination, est encore souvent utilisé de nos jours pour la réfection d'ouvrages d'art. Les zingueurs de maîtrisent et utilisent toutes les techniques de mise en œuvre des métaux, zinc, cuivre, plomb... non seulement pour réaliser les dispositifs de collecte et d'évacuation des eaux pluviales, mais aussi pour réaliser la rénovation d'ouvrage d'art, de couverture à faible pente...

La zinguerie de ce clocher a deux fonctions, l'une est esthétique, l'autre est pratique, elle protège la charpente des intempéries. La faible pente de la toiture oblige le couvreur à utiliser le zinc en remplacement de l'ardoise ou la tuile.


© Entreprise Ç e t a j - Chalet la Combettaz - 1884 Villars-sur-Ollon | Switzerland 2013 - All Rights Reserved ©